ETUDE TECHNIQUE SUR LE SITE DES PROJETS DE CENTRALE A CHARBON, USINE DE SIDERURGIE TOSYALI ET LE PORT MINERALIER ET VRAQUIER DE BARGNY-MINAM

RESUME EXECUTIF
La zone de Bargny Sendou a été choisie par le Gouvernement du Sénégal pour accueillir 3 grands
projets qui viennent s’ajouter à la cimenterie SOCOCIM Industries. Il y a d’abord la Centrale à
charbon de Bargny dont la construction est terminée et l’exploitation avait démarré avant un arrêt.
Puis, il y a le projet du port minéralier et vraquier avec une zone de stockage de 1.446.800 tonnes
de charbon, 3.090.000 tonnes de phosphate, 600.000 tonnes de soufre, 500.000 tonnes de clinker.
Sur le même site, il est prévu l’installation d’une usine de sidérurgie dans une zone économique
spéciale de 100 hectares. Cet espace est cédé sous forme de bail à la société de sidérurgie Tosyali
iron and steel Sénégal SA.
Ainsi, les impacts cumulés de ces projets pourraient aboutir à la dégradation du milieu terrestre,
marin et aquatique mais aussi du bassin atmosphérique où les concentrations de polluants gazeux
et particules fines impacteraient dangereusement sur l’environnement et la santé des populations.
Compte tenu des menaces sur l’environnement et la santé qui ne cessent d’augmenter, des
organisations comme le Réseau des Associations pour la Protection de l’Environnement (RAPEN),
appuyés par des partenaires notamment la Fondation Heinrich Böll, la Fondation Rosa Luxemburg,
Greenpeace, 350.org, Water Keeper Alliance, Global Green Grants (GGG), Lumière Synergie,
Développement (LSD), Action Solidaire Internationale (ASI), Natural Justice (NJ) s’activent pour
défendre les intérêts des communautés. Lire la suite

Related Publications

Sign up to Natural Justice!

Receive our quarterly newsletter or get blog updates. Easily unsubscribe at any time.